Petite pensée d’Europe

Posté par europeanwolf le 24 octobre 2013

L’Europe a su s’adapter aux différentes frontières de son territoire, bouleversées par de nombreuses guerres et conquêtes ancestrales.

L’Europe a connu nos pères, ceux qui descendent du Nord, de la terre du Soleil invaincu, grands explorateurs de terres vastes et inconnues. Ils ont amené avec eux leurs savoir et leur histoire, leurs traditions et leurs chants.

L’Europe a vu sa terre foulée par des seigneurs dont le nom rappelle une époque rude et froide. Les forêts n’étaient qu’immensité et magie. Le calme qui y régnait était une source d’énergie et de souvenirs imperturbables. Chaque arbre portait la marque de nos aïeux.

L’Europe a accueilli les peuples aux coutumes colorées et aux chants entrainants, aux hommes durs et travailleurs et aux femmes fortes et aimantes. Elle a senti sur chacune de ses parcelles de terre ce lien qui unissaient ces peuples parfois ennemis,  » der bund  » justifiant chaque acte, chaque pensée. Il fut le respect et le souvenir des hommes anciens – les hyperboréens – ceux qui leur ont permis de devenir ce qu’ils étaient, et ce que nous sommes.

L’Europe a connu les Berserkers et les valeureux guerriers de l’ancien temps. Elle les a vu rejoindre leurs camarades pour un restant de vie joyeuse et à la hauteur de leurs sacrifices au Mitgard. Les dieux étaient là, accompagnés de leurs déesses aux cheveux tressées ; les valkyries – gardiennes du Walhalla – étaient également de la fête, assurant toujours protection aux guerriers.

L’Europe a pleuré ses dieux quand leur crépuscule est venu. Une grande bataille s’est déroulée, puis le temps des victuailles et de l’hydromel a cessé. Les peuples d’Europe durent désolés, mais dans leur mémoire jamais ne s’éteindra la flamme de l’honneur.

L’Europe a été surprise de l’arrivée inopinée d’un nouveau peuple s’exprimant au nom  » DU  » dieu. A coup de lois liberticides, ces occupants firent semer péchés et trahison au sein de la terre occidentale.

Les anciennes croyances se sont dissipées, au-delà des montagnes enneigées, plus loin que les sentiers inconnus. La foi des anciens dieux s’est enfouie au plus profond des mystérieuses forêts, dans l’âme des hommes et des femmes qui n’oublient pas.

Brunhilde

Laisser un commentaire

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs