L’appel des hautes montagnes

Posté par europeanwolf le 12 août 2013

L'appel des hautes montagnes dans Randonnées 20130806_100838-300x225 Besoin de nature et de grands espaces ? Envie de s’évader loin de la ville, de la pollution, du multiculturalisme ambiant et de la décadence grandissante ? C’est tout naturellement que les montagnes nous ont appelé. Nous laisserons avec grand plaisir les innombrables moutons s’entasser sur les célèbres plages du sud de la France pour enfin s’échapper dans les hautes montagnes du parc naturel des Ecrins ; les cimes encore enneigés dansent avec les nuages. 

Pâturages verdoyants, animaux sauvages, villages pittoresques et jaloux de conserver les traditions montagnardes, nous émerveillent dès les premiers instants. Les randonnées se succèdent et emplissent nos poumons d’un oxygène nouveau et enivrant : la nature dévoile quelques uns de ces joyaux. Au détour d’une pente, un cours d’eau nous rafraichi. Plus loin, quelques fleurs sauvages aux couleurs vives nous offrent une symphonie d’odeurs. Arrivés en haut des sommets, c’est un émerveillement indescriptible : des chaînes de montagnes nous entourent, le soleil brille de mille feux, nous sommes seuls dans ce cadre idyllique. Pas un mot, pas un bruit vient déranger ces instants si précieux, si rares mais tellement essentiels pour renouer un peu avec cette nature indispensable.
Les journées défilent vite. Mais un soir, les dieux eux-mêmes, peut être, ont décidé de nous offrir un spectacle grandiose. Sur les hauts monts avoisinants, les nuages noirs s’accumulent, et la première note s’échappe ; c’est le début du concert naturel. Cette nature se déchaine devant nos yeux ébahis. Bleu ciel ou bleu foncé, violet, blanc, telles sont les couleurs qui s’échappent des nuages dans un bruit sourd et puissant. Les orages éclatent avec une force peu commune, le ciel est zèbré de part en part et les montagnes s’amusent à renvoyer des échos apportant une dimension d’infiniment grand à cet instant. C’est sûr, ce soir là les dieux nous on offert un spectacle qu’aucune grande ville ne peut offrir avec ses feux d’artifices fabriqués de toutes pièces et dénués d’âme. 20130808_145741-225x300 dans Randonnées 
La fin de ce séjour loin de tout touche bientôt à sa fin, pour finir de la meilleur des manière nous avons decider d’allais admirer les marmottes qui profitent du roi soleil, comble du bonheur. Avec patience et tendresse nous avons réussi a donner quelques morceau de courgette a ces petit être des montagne, certaines plus courageuse que d’autre sont même venue prendre leur morceau de légume a même nos mains. Ce fut une foi de plus un instant très agréable ou la communion avec la faune nous a réjouit.
Le séjour touche à sa fin, nous avons rechargé nos batteries et pris une réelle bouffée d’oxygène dans ce lieu unique et majestueux. Nous partons avec l’envie toujours plus grande de pouvoir entamer notre tour d’Europe à pied, mais ceci est une autre histoire …

 

 

 

Par Irmin et Brunhilde

Laisser un commentaire

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs