Soutien au camarade de Crépuscule des Dieux !

Posté par europeanwolf le 24 mars 2013

« Bonjour, je suis « Albert » Sinweldi, j’ai 35 ans et je suis musicien et militant solidariste.
J’ai créé mon activité de vente en ligne en Avril 2010 car à l’époque il était impossible de trouver des vêtements à thématique « nordique » en France! Il fallait absolument passer par l’ Allemagne. J’ai donc lancé ma boutique en parallèle de mon activité professionnel dans la grande distribution, pour au final me consacrer à 100% au Crépuscule Des Dieux au bout d’une année. En effet, le succès fût au rendez vous!
Je suis actuellement revendeur pour 13 marques Allemandes et 2 Polonaises. Je vends en France mais aussi dans toute l’Europe, la Suisse, mais aussi à travers le monde comme par exemple au Québec et en Russie. L’activité reste fragile parce qu’elle concerne une « niche » de marché et que nous traversons une crise très sévère en Europe. Mais il est à mes yeux impératif que ce genre de boutique de vêtements, librairie, labels, etc … se développent et perdurent. En ce qui concerne le choix des marques de vêtements, j’ai importé ce concept de boutique en ligne, d’Allemagne et d’Europe de l’Est. C’est une mode plus légitime que ce que nous proposais jusqu’alors les boutiques de vêtements anglais, même si évidement certains aimeraient davantage de produits plus radicaux. Il ne faut pas oublier la difficulté d’exercer ce genre d’activité en France et de garder à l’esprit qu’il est grand temps de changer de look pour être crédible face à nos détracteurs, et c’est pourquoi j’ai choisi de proposer à la vente de nouvelles marques Rock’N'Roll et Ultra. Depuis le début je cherche sans cesse à développer l’activité en vendant des articles de qualités et en proposant un large choix de vêtement (streetwear et sportwear) quasiment introuvable pour homme, femme et même enfant! Et c’est ce qui fait tout l’intérêt du « Crépuscule Des Dieux », une boutique accessible au niveau prix, avec les frais de port gratuit et surtout une boutique qui nous permet il me semble de sortir de notre ghetto! »
A noter qu’Albert assure un service après vente impeccable et que les livraisons sont très rapides! Une boutique vraiment sérieuse et qui mérite d’être soutenue! « 

Soutien au camarade de Crépuscule des Dieux ! dans Nos actions crepuscule-des-dieux-300x60

http://www.lecrepusculedesdieux.com/

Publié dans Nos actions | 1 Commentaire »

Randonnée de printemps

Posté par europeanwolf le 21 mars 2013

Jeudi 21/03, deuxième jour de printemps.

Aujourd’hui mes camarades sont de sortie en montagne afin de profiter du beau temps qui s’offre à nous. Pendant deux jours et une nuit, ils profiteront d’être en pleine nature loin des bruits, des odeurs et de la foule qui polluent les villes environnantes et inintéressantes. Loin des tracas quotidien et du travail parfois fatiguant, ils s’échappent de cette petite prison sans barreau pour se sentir libres, rien qu’un instant.

Ils marchent sous un ciel aussi bleu et pur que les yeux d’un petit blond des jeunesses bundisch. Ils empruntent forêts abondantes et petits chemins escarpés, et chaque jeune fleur qui s’éveille à leurs pieds est le signe de la déesse Ostara. Mère féconde de la faune et flore, elle réveille tout ce qui dormait encore sous le froid de l’hiver partant.

Sac à dos bien remplit, surtout des rations suffisantes aux deux jours de randonnée et de l’équipement de couchage, ils grimpent jusqu’au point de campement. Là-bas, ils s’attèleront à la construction d’un feu. C’est peut-être une activité banale qui reste relativement facile lorsque l’on allume un feu dans une cheminée ou un barbecue, mais la difficulté reste dans l’endroit où il s’effectue. Malgré quelques premières difficultés, ils construiront un feu digne de ce nom car les défis ne leur fait pas peur, mais les attirent !

Ces deux jours d’autonomie seront l’occasion de tester plusieurs méthodes de survie, telles que la construction d’un feu en milieu sauvage et la mise en place de collets. Rien de mieux que de passer ses journées en extérieur pour célébrer le printemps nouveau.

Et le soir venu, les couleurs du crépuscule offriront à mes camarades un magnifique panorama naturel du coucher de soleil. Tous autour du feu d’Ostara, les deux loups guettant le moindre bruit, les flammes illumineront les visages de ces païens chantant !

 

 Je partage avec eux ce sentiment de liberté, peut-être d’un peu loin pour obligation contractuelle de me rendre 5 jours par semaine au travail …

Par Brunhilde

Publié dans Randonnées | Pas de Commentaire »

L’arrogance de Jamel Debbouze ne passe plus

Posté par europeanwolf le 17 mars 2013

L’arrogance de Jamel Debbouze ne passe plus dans Presse photo-jamel-debbouze-201x300

L’arrogance de Jamel Debbouze fait grincer de plus en plus de dents. Les critiques pleuvent depuis la prestation de l’ami de Nicolas Anelka lors de la 38ème cérémonie des Césars, le 22 février dernier. Jamel Debbouze avait brusquement interrompu un ingénieur du son exprimant son inquiétude face aux conséquences économiques de la crise pour les intermittents du spectacle. Jean-Pierre Bacri a confié sur France 5, mardi, son écœurement : « C’est vraiment lamentable de faire ça ». De son côté, l’actrice Agnès Jaoui a déclaré au sujet du comportement prétentieux de l’humoriste : « Il y a un moment où les gens ne se rendent plus compte de rien. Ils sont entre eux. Je me suis vue au bout d’un moment ne plus me rendre compte et être dans une bulle dorée. Là c’est un exemple de ça, c’est d’une tristesse absolue ».

Fin décembre, Jamel Debbouze s’était cette fois moqué des habitants du Doubs en déclarant : « Ils sont moches, les gens à Montbéliard. Quand j’y ai été, je me suis dit le nuage de Fukushima, il s’est arrêté au centre-ville. Il s’est passé quoi là-bas ? » Un tel délit de faciès aurait fait un tollé au sein du microcosme intellectuel parisien si une telle remarque avait visé Jamel Debbouze.

Source

Publié dans Presse | 10 Commentaires »

Face aux chacals, il nous faut être des loups !

Posté par europeanwolf le 10 mars 2013

Dans cet article, je vais essayer de retranscrire, en une approche beaucoup simpliste, l’exposé de Roberto sur Les offensives du capital contre le monde du travail. C’est un bref résumé qui, je pense, apportera quelques informations nécessaires à une meilleure compréhension du système économique, français, européen et mondial.

       Le capitalisme utilise depuis que le monde est monde, l’arme économique, afin de croître jusqu’à ce que son pouvoir soit universel, mondial et tout puissant. L’arme économique supprime les barrières douanières – nous avons un très bon exemple tout près de chez nous, puisque que nous y vivons, celui de l’Union Européenne. Projet d’union de plusieurs pays afin de prouver que la solidarité économique prime sur l’individualisme et que des états peuvent « co-habiter » dans une même enveloppe territoriale, tout comme nos chers voisins nord américains.

                                                                                                                                                                    Face aux chacals, il nous faut être des loups ! dans Textes arton12667-86bce-300x267

Le libre échange vient de naître entre les USA et l’Europe, ainsi que la destruction des qualités de vie des travailleurs européens – celles-ci touchent le fond de plus en plus souvent et ce dernier s’enterre de plus en plus profondément dans la misère. C’est ça de croire que l’herbe est plus verte de l’autre côté de la mer : pas de sécurité ni couverture sociale, pas de syndicat pour défendre les travailleurs, … Les frontières pour les marchés et capitaux n’existeront plus. Et l’installation d’une monnaie commune mondiale sera inévitable. L’éradication des identités, des cultures et des peuples ne fera que de continuer.

Depuis 1865, ce projet de marché trans-atlantique est en vu. Il a même obtenu l’appellation d’« union européenne occidentale ». Les organisateurs de ce projet se seraient entendus pour le prévoir en 2015. Il a été déposé le 28 mai 2008, et voté par les ministres, députés et les têtes de file des partis français. Le lien ci-dessous permet d’accéder au vote – quelques surprises y sont cachées…                                            

Vote marché trans-atlantique  ( L’image intéressante est un peu plus bas dans le site. )

       L’union européenne est seul législateur, car ce sont des représentants internes – et seulement des représentants internes – qui votent les lois concernant le peuple. Ce même peuple n’a plus son mot à dire, il ne vote plus les lois qui le concernent et qui vont changer, bouleverser sa qualité de vie. C’est le libéralisme économique que notre vieille Europe a choisit : rien ne doit entraver le marché.

       Les organismes au-dessus des états se préparent pour des lois favorables au libéralisme. Comment et pourquoi croyez-vous que l’aspartame ou les ogm ne sont pas encore interdits ? Les états autorisent alors des projets avec des impacts réels, être vendus – et surtout achetés – sur le marché. Ils passent bien au-dessus des lois pré votées en les modifiant à leur gré. C’est la déréglementation qui laisse des produits cancérigènes être consommés – à nous d’être plus intelligents en agissant avec réflexion et mémoire. Ne soyons pas les moutons de cette société.

       Comme dit précédemment, le capitalisme instaure ses règles afin « d’unir » plusieurs pays ou états à la mode états-unienne. C’est l’exemple de l’union européenne, qui – depuis des années – détient une milice européenne : l’EUROGENFOR. Elle intervient en Grèce lors de la crise de 2007. Rappelons-nous : la police grecque avait cessée de matraquer son peuple pour motif de fraternité et de fidélité au peuple grec, et non aux lois qui le dirigeaient. Ce qui était – bien entendu – incompréhensible aux yeux des élus européens et grecs. L’Eurogenfor apparaît donc comme le sauveur de l’Europe, faisant respecter les lois du mondialisme libéral. Le peuple veut aller à l’encontre de ces lois, le mondialisme en invente de nouvelles, « insurmontables ».

       Poutine et Chavez, deux hommes de forts caractères qui décident de nationaliser plusieurs de leurs entreprises afin de ne dépendre que de quelques importations. La privatisation de leurs états respectifs est alors moins importante. Les entreprises privées, au service de l’état, ne rachètent plus les entreprises publiques qui sont bien souvent en faillite financière à cause des lois de privatisation, votées par les états. La mondialisation les montre du doigt !

       Bousculons ce destin imposé pour que jamais n’advienne ce projet destructeur d’identités et de cultures des peuples. Les mondialistes désirent la mondialisation, et bien, qu’ils la façonne sans nous. Nous ne sommes pas de ce parti véhiculant mensonges et supercheries ignobles dans le but de disperser les populations.

« Il y a une tyrannie à laquelle nous ne pourrons jamais nous soumettre, c’est celle des lois économiques. Elle est complètement étrangère à notre nature. Elle nous est insupportable parce qu’elle est de rang inférieur. C’est là qu’il faut choisir. »  D. Venner

Brunhilde

Publié dans Textes | 4 Commentaires »

Poème de l’Europe païenne

Posté par europeanwolf le 2 mars 2013

 

            Par Maurice Rollet,

 

 

Je suis partout chez moi… l’Europe est ma patrie

Et les cent vingt drapeaux de toutes ses provinces

Décorent un royaume dont je serais un prince

Et m’escortent, serein, vers les dieux que je prie…

 

En quittant le Parnasse et marchant vers la plaine

Emportant avec moi l’oracle d’Apollon

Quand le soleil est d’ambre et mes souliers de plomb

Dans le cœur j’ai l’Olympe et je suis un Hellène.

 

Sur les plages du nord, dans les orgues du vent

Au « Zangfest » à Anvers, pèlerin à Dixmude

Chantant le plat pays,la Mathildeun peu rude

Je suis frère du grand Jacques, et j’ai le sang flamand.

 

Visiteur ébloui au milieu du Forum

Mon cœur battant au pas des glorieuses légions

Face aux dieux mutilés, l’ancienne religion

Me fait fils dela Louveet citoyen de Rome.

 

Dans la forêt profonde ou sur les bords du Rhin

A Hambourg, à Berlin, à Bayreuth, à Munich

L’âme transportée d’épopée, de musique

Tel Siegfried je porte l’armure d’un germain.

 

Quand le « Duende » m’embrase et que la feria chante

Quand les toros sont noirs sur le sable sang et or

Et quand la mort s’enroule au corps du matador

Je me sens hidalgo et l’Ibérie me hante.

 

Revenu au pays où dorment mes aïeux

En vieille terre de France, belle et douce à mes yeux

En retrouvant mon ciel, mes vignes et mon toit

Païen fier, résolu, je redeviens… Gaulois !

 

Publié dans Chants et Poèmes | Pas de Commentaire »

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs