Hommage aux morts de Dresde

Posté par europeanwolf le 13 février 2013

Le bombardement de Dresde, qui eut lieu du 13 au 15 février 1945, détruisit presque entièrement la ville allemande de Dresde. La Royal Air Force (RAF) et les United States Army Air Forces (USAAF) utilisèrent principalement des bombes à fragmentation et incendiaires, provoquant plusieurs dizaines de milliers de morts.

Hommage aux morts de Dresde  dans Célébrations bw05-300x204

1,35 million de tonnes de bombes seront au total déversées sur l’Allemagne par les Anglo-Saxons. Un rapport américain estime le nombre de victimes à 305.000 morts et 780.000 blessés. La France occupée n’est pas épargnée. Elle reçoit 0,58 million de tonnes de bombes qui auraient causé 20.000 morts. Dresde marque le paroxysme de cette stratégie. L’ancienne capitale du royaume de Saxe est surnommée la «Florence de l’Elbe» en raison de ses richesses artistiques et architecturales. Dans les dernières semaines de la guerre, l’afflux de réfugiés hisse sa population de 600.000 habitants à près d’un million. Le bombardement des 13 et 14 février 1945 survient alors même que ces réfugiés tentent d’oublier les horreurs de la guerre dans un carnaval improvisé. Au total, en quinze heures, 7.000 tonnes de bombes incendiaires tombent sur Dresde, détruisant plus de la moitié des habitations et le quart des zones industrielles. Une grande partie de la ville est réduite en cendres et avec elle environ 35.000 personnes, dont 25.000 ont été identifiées. Beaucoup de victimes disparaissent en fumée sous l’effet d’une température souvent supérieure à 1000°C. L’évaluation actuelle de 35.000 morts (dont 25.000 corps identifiés) résulte des travaux d’une commission d’historiens mandatée par la ville de Dresde. Le chercheur allemand Jörg Friedrich, qui n’est pas tendre pour les Alliés, fait état de 40.000 morts dans son livre Der Brand (L’incendie).

vidal1-300x212 dans Textes

3 Réponses à “Hommage aux morts de Dresde”

  1. vervaet dit :

    malheur aux vaincus, tout simplement ; à Nuremberg, Hermann Goering disait, on vous juge pour une seule raison, c’est que vous êtes des vaincus, le reste c’est du cinéma et de la mise en scène, par nos amis habituels. Dresde est un crime de guerre qui ne sera jamais jugé, ce n’était pas une cible militaire, mais il fallait tuer des masses de civils pour casser le moral des combattants. Au Japon, même formule et depuis, Vietnam, Irak, Afghanistan, Libye, Tunisie, demain l’Iran ? les mêmes prédateurs sont aux commandes ; le village mondial se construit avec le sang des peuples.

  2. Bruno dit :

    ON N’OUBLIE PAS !!!! LES ASSASSINS PAIERONT BIENTOT ! DRESDE, CAEN ETC.. LE COMBAT CONTINUE !!! 88

  3. yessaad dit :

    celà a ete un bombardement assasin de la part de manipulateurs dit on sionistes qui chassaient les opposants a la guerre une guerre gratuite

Laisser un commentaire

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs