Dépeuplement forcé en amazonie

Posté par europeanwolf le 10 janvier 2013

Raoni, le chef de la tribu Kayapo, du Brésil, a reçu récemment la pire nouvelle de sa vie : l’approbation par la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, de la construction de la 3e plus grande centrale hydroélectrique au monde, à Belo Monte, en Amazonie brésilienne. Une sentence de mort pour tous les peuples vivant prêt du fleuve, car le barrage inondera environ 400 000 hectares de forêt et plus de 40 000 Indiens seront forcés de quitter leur territoire ancestral.

Depuis plus de 20 ans, Raoni et son peuple se battent pour une reconnaissance officielle de leur territoire mais les autorités locales les ont définitivement abandonnés.

Source

Le mondialisme forcené va une fois de plus triompher sur la raison. Détruire une terre et un peuple au nom de la technologie, de l’avancée hydroélectrique ou de tout autre projet parait aberrant, et pourtant, la présidente du Brésil a donné son accord. Un accord fou et inhumain, ces peuples sont encrés dans cette forêt depuis des centaines de générations. Ils y ont leur mode de vie, leur nourriture, leur foyer, leurs coutumes, etc… Dans un registre cinématographique proche, ceci peut nous faire penser au film « Avatar ». Sauf que bien loin du long métrage héroïque, les indiens ne pourront pas entrer en guerre et sauver leur territoire. Cette décision aura forcément des répercutions car nous sommes tous concernés de près ou de loin par la forêt amazonienne. La forêt est une immense réserve naturelle de CO2 et la biodiversité qu’elle y abrite est tout simplement prodigieux. Détruire un tel habitat serrait de la pure folie, aussi bien sur le plan naturel que sur le plan humain mais les hauts dirigeants ont tous les pouvoirs, même celui de détruire la vie…

Par Irmin

Dépeuplement forcé en amazonie dans Presse indios_01_thumb1-237x300

 

Une Réponse à “Dépeuplement forcé en amazonie”

  1. Grassi dit :

    Au nom de l’impérialisme économique, on va détruire tout un peuple…
    Ou est la démocratie dans tout cela ..
    Le droit des opprimés est mis à mal, au nom d’une économie mondialiste inhumaine, et sans foi ni loi …
    Le temps est venu d’entrer en guerre, de lutter contre cette machine à broyer les peuples qu’est le monde capitalisme ultra libéral …

Laisser un commentaire

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs