Travail du corps et de l’esprit

Posté par europeanwolf le 30 avril 2012

Travail du corps et de l'esprit dans Randonnées IMG_4525-300x224

Cette randonnée avait pour but de se retrouver entre camarades, de partager nos idées dans l’effort et de se transcender aussi bien physiquement que mentalement, car au delà du coté sportif de cette journée nous avons effectué des jeux sur le thème de la mythologie grecque (Achille, Troie, Pélops…).

Nous avons voulu partir à la découverte, sans trop savoir où et comment mais en suivant nos instincts, et en laissant nos dieux nous « guider ». Au détour d’un sentier une rivière bleutée apparut, ce fut la première vision de joie de cette randonnée. Une heure plus tard nous voila arrivée sur les plateaux verdoyants des montagnes, le vent souffle, les odeurs sont délicates et notre communauté va pour le mieux. Depuis le départ, notre jeu de mémoire a pour but de connaître le mythe de la Maison d’Atrée (expliqué dans le prochain article).

Et nous devons à tour de rôle réciter différentes parties de ce mythe. Le souvenir de ces grands héros Grecs nous donne l’envie d’aller plus loin, d’être plus fort, de ce transcender davantage.

Notre rythme est rapide mais l’on ne perd pas une miette de ce beau paysage, l’horizon nous laisse voir des montagnes à perte de vue, et sur les plus hautes cimes, la neige nous salut une dernière fois avant de disparaître pour plusieurs mois. A mi-parcours nous rendons hommage au dieu soleil au pied d’un immense rocher à l’air puissant mais accueillant, puis nous repartons en direction des forêts ombragées, la bonne humeur est toujours au rendez-vous et la traversée de cette forêt aux arbres anciens et emplit de sagesse nous met un sourire au coin des lèvres. La dernière montée fut longue et éprouvante, rien de mieux pour endurcir nos caractères et nos muscles. A quelques instants de la fin de cette aventure, des pierres sculptées d’animaux s’offraient à nos yeux, dernier clin d’œil de nos dieux pour nous féliciter de nos efforts quotidiens, et de notre lutte incessante vers l’amélioration de nos êtres, de nos esprits et de nos âmes !

 IMG_4538-300x224 dans Randonnées

IMG_4545-300x224

IMG_4535-300x224

Par Irmin

Publié dans Randonnées | Pas de Commentaire »

CHAOS (K.O) – CONFUSION – SAVON !!

Posté par europeanwolf le 25 avril 2012

En Tyler nous croyons !

Première règle : on ne parle pas du fight club

Deuxième règle : il est interdit de parler du fight club …

CHAOS (K.O) - CONFUSION - SAVON !! dans Textes tyler-durden-207x300

 Laissez vous aller, regardez, n’essayez pas de tout contrôler. Fight Club pourrait n’être qu’un film de plus sur l’ultra violence… Ce coté un peu pervers de l’Amérique se cherchant elle-même. J. Ellroy la dépeint très bien avec ces portraits au vitriol dans ses romans, mais Fight Club c’est plus que cela… C’est l’histoire d’un jeune cadre dynamique, Jack, la trentaine, enfermé dans le cocooning d’une société engluée dans les valeurs marchandes où toutes autres valeurs, surtout celles concernant l’individu, sont absentes. Celui-ci aimerait s’évader de son quotidien, de ses amis à usage unique, de ses discussions à usage unique, des planètes marques à la mode, de son petit chef qui lui dit quoi faire, et qui être. Ce coté propret ne lui amène pas son sommeil réparateur, ses insomnies le font évoluer dans un brouillard sans fin. Il fréquente réunion sur réunion de soutien moral pour les gens en fin de parcours, ceux dont la vie n’a été qu’une magistrale descente aux enfers, la baise quoi ?!… Il  vampirise cette détresse humaine, et surfe sur le malheur des autres, en l’imaginant au seuil de la mort, on le laisse s’exprimer, les autres l’écoutent. Enfin, le sommeil revient. Survient Marla Singer dans ces réunions, qui n’est finalement que son reflet féminin, elle aussi une touriste. (Le cancer des testicules pour une femme, ça ne s’est jamais vu ?!!… Non ?). Il en perd son animal porteur de force, le pingouin, (et son sommeil réparateur).

Par la rencontre avec un marginal du nom de Tyler Durden, vendeur de savon charismatique, anarque par sa vision de ce monde de sybarites qu’il exècre, ils vont créer ensemble le Fight Club, un club de combat clandestin où tout individu de sexe masculin appartenant à n’importe qu’elle classe sociale, pourra éprouver sa résistance à la souffrance, entrer de plein pied (.. et de poings aussi) dans les vertus nietzschéennes, du dépassement de soi, exhiber ses cicatrices comme signe de virilité, s’émanciper du monde superflu de la société de consommation. Cela nous rappelle les burgenschaft, combats à l’épée de nos amis Wandervogel, ou le perdant se fait recoudre le visage par ses amis présents, exhibant ses cicatrices, symboles du non- refus des combats proposés.

Tyler exerce quant à lui, nombre de petits métiers en phase avec cette putain de société consumériste qui a vendu plus que son âme aux véroles de la publicité. Fabriquer du savon avec de la graisse humaine (ça ne vous rappelle pas les heures les plus sombres de notre histoire … ?) récupérée dans une clinique de liposuccion, vendre ces savons à ces mêmes bourgeoises liposucées, quel pari génial !!!… Il faudrait quant à nous produire des cassettes audio des déjections verbales, amusantes, que ne cessent de nous rabâcher nos GRRRANDS penseurs de cet hospice occidental, comme notre ami B.H.L et ses beaux cheveux gominés. Oh oui, Bernard fait moi mal !

Lors de leur première rencontre, Tyler sans dévoiler le plan global de la vision du monde futur, exposera clairement sa pensée : « Les choses que l’ont possèdent finissent par vous posséder. » Sans sacrifice expiatoire, sans singe envoyé dans l’espace, sans douleur et souffrance, rien n’avance… Jusqu’à l’aboutissement final de son projet, un projet tellement archéofuturiste, qu’il ne peut que nous comblé : « Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis. Vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. […] Et dans le peu de probabilités que dieu existe, forcément il doit vous détester !!!… » Alors, soit crève de tes hamburgers merdiques, et achète du lubrifiant pour que cela te fasse moins mal !…, ou vole ton treillis et ta chemise noire pour rejoindre les singes de l’espace et remodeler ce qui n’aurait dû être, finalement !!!…

Alors, regardez FIGTH CLUB pour votre rédemption, transgressez sa première règle…

PARLEZ DU FIGTH CLUB !!!

fightclub-264x300 dans Textes

Par Luc Montcalm

Publié dans Textes | Pas de Commentaire »

A l’Oncle !

Posté par europeanwolf le 20 avril 2012

A l'Oncle !  dans Célébrations Berghof-300x200

En ce jour, naissait un des plus grands hommes du siècle disparut.

Nous saluons le peintre de génie…

Par Irmin et Brunhilde

 

Publié dans Célébrations | 2 Commentaires »

A l’Homme blanc

Posté par europeanwolf le 17 avril 2012

A l’Homme blanc dans Chants et Poèmes 9225534-poing-serre21

Homme blanc, souviens-toi de toi-même !

Homme blanc, reprends-toi sur le monde

Rattrape ton sang qui se dérobe

Refais ta pureté que les ronces

T’ont déchiré en petits morceaux

Restitue à la race royale

Le palais partagé de ton corps

Qu’il y ait de nouveau qui t’attende

Sous la robe de ta fiancée

Le tendre abîme de chair scellée

Jalousement permis à toi seul

De nouveau l’urne de chair déserte

Où l’ancêtre, en criant de plaisir,

Versait le flot de sa descendance

Ressaisis ta lignée dans l’écheveau des peuples vils

Réveille un dieu dormant dessous la pierre la plus vieille

Tu t’es si follement répandu, commis et mêlé

Tu as, comme un héritier qui se saoule chez les filles

Dilapidé l’énorme trouvaille que tu étais

Tu n’as pas su te raidir contre le songe de l’Ouest

On t’a vu comme un enfant courir après le soleil

Il faut te retrouver d’abord : nous chercherons ensuite

Il faut d’abord redevenir le maître de toi-même

Nous nous réoccuperons de la terre plus tard

Il faut te tremper d’abord au mystère de toi-même.

 

(quatrième poème du cinquième chant de l’Homme Blanc)

[pour cause de « non-politiquement correct », ce poème fut expurgé dans les éditions récentes des œuvres de Jules Romains]

 

Publié dans Chants et Poèmes | Pas de Commentaire »

La saga de Bjorn – Combat pour le Walhalla

Posté par europeanwolf le 12 avril 2012

Image de prévisualisation YouTube

Passé sous un message d’humour, la christianisation de la société d’ « avant », de l’époque où les guerriers se battaient encore pour des principes d’honneur et de fidélité, et connaissaient déjà les valeurs de la vie, est clairement illustrée grâce à cette courte vidéo. Grand et robuste guerrier barbue, vêtu d’une peau de bête et muni d’une seule épée et d’un bouclier, Bjorn parcourt jour après jour les vallées et les forêts, gravissant les monts à la recherche de valeureux (ou non) adversaires à affronter.  » Par chance « , il tombe sur une scène dévastatrice: un horrible troll-géant saccage une église remplit de bonne-soeurs. Celles-ci se faisant brûler et déchiqueter, notre courageux viking part à leur secours, défiant le monstre finalement gagnant. Croyant avoir rejoind le Walhalla, lieu de repos des guerriers où la boisson coule à flots et les victuailles sont abondantes, Bjorn s’échout malheureusement dans le paradis chrétien, pauvre endroit de repentissement ennuyeux et paresseux.

Christianisation inconsciente des grandes traditions païennes. Non remerciement du combat des guerriers par les célébrations. Les chrétiens n’ont-ils jamais combattus pour leurs valeurs pseudo-ancestrales ?!

Par Brunhilde

 

Publié dans Vidéos | Pas de Commentaire »

Ode au courage

Posté par europeanwolf le 9 avril 2012

Pour être grand, sois entier.

Rien en toi n’exagère ou n’exclus.
Sois en chaque chose.

Mets tout ce que tu es
Dans le moindre de tes actes.
Ainsi en chaque lac brille la lune entière
Pour ce qu’elle vit haut.

 

Par Thorn

Ode au courage dans Chants et Poèmes photo-300x200

Publié dans Chants et Poèmes | Pas de Commentaire »

L’Ami, mon sang m’a dit

Posté par europeanwolf le 5 avril 2012

L'Ami, mon sang m'a dit dans Livres monsangmadit_gd

La lecture est fluide car elle vogue selon un rythme. Comme si l’auteur faisait de son texte une marche vers un but bien précis. Comme si chacun de ces mots était un pas vers la bataille contre le système et ses représentants, qui chaque jour, nous remplissent les oreilles de foutaises et de mensonges.

 

Dans cette nature si incertaine, le Peuple est montré comme un enfant. Incapable de se diriger dans la pénombre et dans la foule, n’ayant pas encore atteint le point d’intelligence qui fera de lui un être respectable en tout point. Ce peuple se meurt. Inlassable attente d’une solution, d’une décision que personne ne veut prendre. Il se morfond nuit et jour sur sa misérable personne, sur sa pauvre vie sans importance, triste et empli de mélancolie du temps où il était bon de courir nus pieds dans les prairies. Où sont-elles ces grandes étendues verdoyantes de vie et de joie? Où est donc passée la sensation du blé gorgé de soleil entre nos doigts?

 

Mais une communauté de blanc n’a aucune peur d’affronter ce système de dépravés, car leur sang est pur et ils veulent qu’il le reste. Jugés de racistes pour leurs désirs de vouloir garder intact cette nature qui nous a si longtemps protégé, celle de vouloir défendre les valeurs de nos anciens, les traditions qui jadis étaient divines! Les Dieux nous ont dotés de l’esprit de communauté; l’honneur et la fidélité à notre Race est plus important que cette soudaine envie de métissages des peuples et des cultures.

L’auteur s’attaque également à la beauté naturelle d’une race pleine de pureté. Une communauté dans laquelle les ancêtres, qui sont ceux qui nous ont engendré et offert leur sang, et leur descendance se rassemblent autour d’un feu afin d’être en parfaite harmonie avec la nature.

feuxstjean-300x176 dans Livres

On retrouve le désir d’un équilibre entre deux personnes du même clan, du même sang. Ensemble, ils vont engendré une descendance pure, ne croyant qu’en la sagesse de leurs ancêtres, et en les lois que la nature lui dictera. Cette descendance devra apprendre combien il est important de ne pas s’éloigner de ses racines naturelles, combien il est nécessaire qu’elle se plonge, l’esprit à nu, pour pouvoir s’imprégner de toutes les valeurs qu’elle aura à défendre. Cette génération devra être plus forte que la précédente, ne laisser aucune faille à l’ennemi et avancer selon ses idées et son but. Plus rien ne saura la dérouter car elle appartiendra à l’élite, le corps et l’esprit, la pensée et l’âme seront des outils aiguisés aux lames tranchantes, transperçant l’impureté.

L’identité et l’appartenance à une communauté ont disparu de la conscience humaine. On ne retrouve vraisemblablement dans cette société, plus aucun désir de défendre les valeurs d’une idéologie ou même d’un territoire, plus aucune envie de retourner aux racines mêmes de la vie, de s’ancrer pleinement dans cette nature qui nous fait vivre chaque jour un peu plus longtemps.

Je finis par une citation d’un auteur de chez nous:

« Une race pour honorer, par dessus tout, ceux qui ont donné leurs vies ou leur liberté pour la préservation du peuple. »

Par Brunhilde

Publié dans Livres | 5 Commentaires »

Le crépuscule des dieux

Posté par europeanwolf le 1 avril 2012

Le crépuscule des dieux dans Livres 1391594_3285789-194x300Odin, Thor, Loki, Asgard, Midgrard… Tous ces noms vous disent quelques choses mais vous les mélangé peut être un peu, vous voulez en connaître davantage sur nos anciennes religions et croyances ? Le crépuscule des dieux est fait pour vous !Ce livre correspond aussi bien aux odinistes néophytes qu’aux confirmés.

 

Dès les premières pages, on se sent pris dans cet œuvre. L’écrivain à la force de nous transporter à travers les légendes et les récits de nos aïeux grâce à une multitude de chapitres que l’on pourrait échanger dans un pub irlandais autour d’un délicieux hydromel. La vie d’Odin nous émerveille et nous attriste par moment, sa sagesse nous laisse sans voie et son courage nous donne l’envie de se battre encore plus fort pour un jour rejoindre le walhalla. A chaque voyage du père des hommes dans les neuf mondes, notre imagination s’emballe, comme si l’on voyageait à ses cotés, comme si l’on suivait notre grand père à travers ses folles aventures. Bien sûr, les autres dieux ne sont pas en reste. On apprend beaucoup de choses sur ses fils, en particulier Thor, dieu au marteau étincelant, et Loki, dieu provoquant le ragnarok, ainsi que sur les nombreuses déesses, telle que Freya.

bjyahrez-297x300 dans Livres

Les batailles contre les géants et autres créatures des neuf mondes nous sont retransmises avec une grande intensité et l’émotion est présente au fil des pages. Tout s’enchaîne à la perfection et l’auteur retransmet a merveille le Wyrd, destin qui unit nos vies, que rien n’y personne ne peut contourner, pas même les dieux.

 

Par Irmin

Publié dans Livres | 6 Commentaires »

 

cgtvilledemartiguescapm |
100pour100chat |
starzia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sixgiga
| ashortsharpshockonabigblagblog
| lesserveurs